Aller au menu Aller au contenu
Espace presse et communication

Espace presse et communication
Espace presse et communication
< >

> PRESSE_Communiqués

Les jeunes ingénieurs diplômés de Grenoble INP réussissent leur insertion professionnelle, dans un contexte de crise

Publié le 30 novembre 2009
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Communiqué

L'insertion professionnelle des ingénieurs diplômés des six écoles de Grenoble INP reste excellente (source : enquête 1er emploi de la Conférence des Grandes Écoles)

-    six mois après l'obtention de leur diplôme, 70 % des jeunes diplômés ont décroché leur premier emploi (71 % en 2008), avec un salaire moyen annuel brut de 33 565 euros (en progression de 2,15 % par rapport à 2008) et un délai moyen de recherche d'emploi de 1,23 mois (identique à celle de 2008) ;
-    dix-huit mois après l'obtention de leur diplôme, 79 % des diplômés sont en poste (comme en 2008), avec un salaire moyen annuel brut de 34 873 euros (en progression de 1,82 % par rapport à 2008) ;
-    16 % des diplômés de 2007 poursuivent leurs études en thèse (contre 12 % en moyenne pour les écoles d'ingénieurs françaises) : l'importance des doctorats dans l'insertion professionnelle des jeunes ingénieurs est une des caractéristiques fortes de Grenoble INP.
« Ce maintien des performances de l'insertion professionnelle de nos diplômés sur le marché de l'emploi dans le contexte que l'on connaît est remarquable. Il illustre l'adéquation entre nos formations d'ingénieurs et les besoins des recruteurs », précise Paul Jacquet, administrateur général de Grenoble INP.

Lire l'intégralité du communiqué
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 30 novembre 2009

Nous écrire

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes